Affaire Chebeya :

Ci-après le texte intégral du communiqué de La Voix des Sans Voix:

La famille de Floribert Chebeya en insécurité à Kinshasa, RDCongo

En effet, mercredi 28 juillet 2010, à 14h00, une jeep de marque Toyota RAV 4
avec vitres fumées conduite par une femme en tenue civile portant des lunettes
fumées a effectué une descente à la résidence de feu Floribert Chebeya
Bahizire, exécuté sommairement dans les locaux de l’Inspection Générale de la
PNC, sise à Kinshasa/Lingwala, RDCongo.Le fameux véhicule, à bord duquel se trouvaient trois (3) hommes habillés en
vestes noires et portant des lunettes fumées, s’est stationné devant le portail de
la résidence du défenseur des droits humains assassiné où habitent encore ses
membres de famille.

Les quatre (4) personnes suspectes, sans débarquer, ont observé pendant plus
de 5 minutes l’emplacement de la maison sans dire mot avant de retourner le
véhicule et répartir.

Vers 19h00, la même jeep, suivie d’une autre à bord de laquelle se trouvaient
des hommes et femmes habillés de la même façon que la journée, est revenue
sur le lieu et a fait le même mouvement.

Enfin, vers 20h00, les deux jeeps sont encore revenues sur le même lieu et ont
continué à observer la résidence de feu Floribert Chebeya Bahizire avant de
repartir.

Ces visites insolites coïncident avec le transfert à la Prison Centrale de Makala à Kinshasa, du colonel Daniel Mukalay, arrêté depuis début juin 2010, en rapport avec l’assassinat de monsieur Floribert Chebeya Bahizire et la disparition de monsieur Fidèle Bazana Edadi, membre effectif et chauffeur de la VSV.

Cet officier supérieur est proche collaborateur de l’Inspecteur divisionnaire en chef de la PNC, monsieur John Numbi Banza Tambo, premier suspect dans cette gravissime affaire pour avoir invité, à son bureau, mardi 01 juin 2010, M. Floribert Chebeya Bahizire, retrouvé sans vie le lendemain de ce rendez-vous macabre.

La crainte de la VSV est d’autant plus grande que le général John Numbi Banza
Tambo qui disposerait d’un bataillon d’éléments armés n’obéissant qu’à lui seul
ferait hésiter les pouvoirs publics RDCongolais quant à son arrestation
immédiate.

Les agents constituant ce bataillon seraient très actifs à Kinshasa et dans
certaines provinces de la RDCongo et n’attendraient que les consignes de leur
Chef pour une éventuelle insécurisation de la population.

Eu égard à ce qui précède, la VSV réitère sa demande aux pouvoirs publics en
vue de l’arrestation immédiate du Général John Numbi Banza Tambo en sa
qualité du premier suspect dans l’ignoble assassinat de M. Floribert Chebeya
BAHIZIRE et la disparition forcée de M. Fidèle Bazana Edadi.

Elle exige en outre :

– la sécurisation notamment des membres de familles de MM. Floribert
Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana Edadi, des animateurs de la VSV,
les autres défenseurs des droits humains ainsi que d’autres personnes
susceptibles de concourir à l’éclosion de la vérité dans l’ignoble assassinat
de directeur exécutif de la VSV et la disparition de M. Fidèle Bazana
Edadi.

– une enquête internationale indépendante et crédible en vue de faire la
lumière sur cet ignoble assassinat et la disparition du chauffeur et membre
de la VSV, M. Fidèle Bazana Edadi.

Fait à Kinshasa, le 29 juillet 2010.

LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)