Selon le temoin oculaire de cette scène odieuse, Floribert CHEBEYA a été tué dans les locaux de la police à Kinshasa en présence du sinistre Général John Numbi après avoir été ligoté, serieusement torturé, asphyxié par une ceinture militaire serrée autour de son cou et ensuite le corps sans vie a été transporté dans sa propre voiture qui sera conduite et abandonnée sur une route aux environs de Kinshasa.Je me trouve à Miami en Floride aux Etats-Unies et je viens de recevoir un appel de Kinshasa d’un des temoins de la scène de l’assassinat politique de Floribert CHEBEYA BAHIZIRE. Me taire c’est continuer à favoriser le massacre des innocents et des defenseurs de droit de l’homme dans mon pays. Ma main est entrain de trembler en écrivant le recit macabre de l’élimination physique d’un de mes meilleurs amis avec qui nous avons partagé beaucoup d’informations sensibles sur l’avenir de notre pays. Selon le temoin oculaire de cette scène odieuse, Floribert CHEBEYA a été tué dans les locaux de la police à Kinshasa en présence du sinistre Général John Numbi après avoir été ligoté, serieusement torturé, asphyxié par une ceinture militaire serrée autour de son cou et ensuite le corps sans vie a été transporté dans sa propre voiture qui sera conduite et abandonnée sur une route aux environs de Kinshasa. Comme il se faisait tard, un policier est venu demander la clé de contact au chauffeur en lui disant que son « Patron » avait un long entretien avec le Général et que ce dernier pouvait partir. Il a ensuite dit au chauffeur de prendre place dans une jeep de la police pour le deposer dans un carrefour où ce dernier devait prendre un moyen de transport pour rentrer chez lui. C’est ainsi que lui aussi sera tué et le corps jété dans la nature dans un secteur suburbain. Ces crimes odieux ont été commis par la police sur ordre personnel de Joseph Kabila. En effet, tout le monde se rappelle de l’activisme de CHEBEYA lors des éléctions présidentielles de 2006. En tant que défenseur des droits de l’homme, il avait osé défendre un des véritables fils de Mzee Kabila qui était traqué par son pseudo frère-Président et qui vit aujourd’hui en clandestinité entre l’Afrique du Sud, l’Angola et le Congo-Brazzaville. Floribert CHEBEYA avait reussi à l’exfilter du pays en dejouant la filature funeste des « Tontons macoutes » de Joseph Kabila. Les élections se profilant à l’horizon et les promesses électorales de 2006 jamais réalisées; le pouvoir de Kinshasa commence à s’agiter et à développer des stratégies pour terroriser les défenseurs des droits de l’homme et acteurs politiques qui ne cessent de denoncer l’apathie d’un pouvoir insensible à la souffrance innommable de la population qui croupit dans une misère inqualifiable. Floribert CHEBEYA est entré dans le panthéon de l’histoire et dans l’immortalité à l’instar d’autres heros qui sont tombés dans le champ d’honneur. Ceux qui ont commis ce crime doivent savoir qu’après le pouvoir sans gloire dont ils baignent actuellement; ils ne seront jamais des heros et même s’ils ne seront pas inquietés pour le moment, ils finiront dans les oubliettes de l’histoire. Ceux qui avaient tué Lumumba l’ont rendu immortel. Tel sera le cas du bien aimé Floribert CHEBEYA. Que son âme repose en paix. Dorcas Lokendo Miami/USA Source: Congo Tribune