Un drame humanitaire supplémentaire en RDCongo 2009-11-29 06:02:02 Les autorités du Congo Brazzaville ont annoncé vendredi un accroissement du nombre des réfugiés de la RDC fuyant les violences à Dongo, dans la province de l’Equateur (RDC). Le chiffre passe actuellement de 37.000 à 44.625 personnes. Ces réfugiés sont concentrés dans le département de la Likouala. Les autorités de Brazzaville ont déclaré avoir pris des mesures pour faciliter leur accueil et sécuriser leurs séjours dans ce pays, rapporte radiookapi.net Le site de Dongou, au Congo-Brazzaville, est débordé avec plus de 13.000 personnes accueillies. Cet afflux massif et spectaculaire est attribué à l’attaque d’un hélicoptère de la Monuc à Dongo, dans la province de l’Equateur en RDC, selon des réfugiés congolais interrogés par radiookapi.net L’autre raison avancée pour justifier cet afflux est liée aux menaces des combats dans la zone de Buburu entre les insurgés du clan Enyele et la police congolaise, renseignent les mêmes sources. Pour faciliter l’accueil des réfugiés, les autorités de Congo-Brazzaville ont interdit toute tracasserie policière sur les embarcations de fortune qui les transportent de la RDC vers l’autre rive de la rivière Ubangi, un affluent du fleuve Congo. Des mesures de sécurité ont aussi été renforcées du coté du Congo Brazzaville pour parer à toute éventualité de menace de la stabilité des sites d’accueil des réfugiés dans le département de la Likouala, ont annoncé les mêmes autorités. Ces mesures sont consécutives à une réunion tenue par le gouvernement du Congo Brazzaville jeudi sur la situation des réfugiés en provenance de la RDC. Pour rappel, des affrontements intercommunautaires sur la gestion des étangs poissonneux, dans la province de l’Équateur, ont occasionné la mort des plusieurs civils et policiers et le déplacement de plus de 53.000 personnes. Source : RadioOkapi