Le jubilé d’or  du prêtre missionnaire allemand vivant  au Congo, Josef Aicher a été célébré le 9 et le 10 juillet 2010 par la communauté chrétienne catholique de Olching dans la conscription de Furstenfeldbruck en présence de plusieurs dignitaires de la province de Bavière. Un nombre impressionnant de personnes venues également d’autre provinces allemandes ont pris part á cette fête. Entouré de ses anciens collègues et des membres de sa communauté dans sa paroisse d’origine, á laquelle le père Josef Aicher est demeuré fortement attaché, il a pu suivre attentivement le récit de sa biographie extraordinaire, lue dans un style authentique bavarois par Monsieur Sollinger, avant que le père Josef Aicher lui-même prenne la parole. Olching – Der Olchinger Ehrenbürger Josef Aicher leistet seit 50 Jahren Dienst am Mitmenschen. Mit der Kolpingfamilie feierte er sein Jubiläum.

S’il est un personnage bien connu par ses compatriotes en Bavière, les Congolais vivant ici en Allemagne et dans la Diaspora  en général ignorent complètement ce prêtre  allemand aujourd’hui âgé de 77 ans, et qui vit au Congo RDC depuis 1978 dans la  localité de Bokungu-Ikela dans la province Équateur, en toute simplicité. Durant ses 32 années au Congo, le père Josef Aicher  est devenu un citoyen congolais dévoué á la cause collective. Il a survécu les affres de la guerre aux côtés de la population congolaise de Bokungu. Il est témoin oculaire de la dégradation  des conditions de vie de la population locale depuis le début de la guerre de la triple invasion rwando-ougando-burundaise qui sévit encore en RDC jusqu’á nos jours.  La guerre ayant détruit la quasi-totalité des infrastructures du pays, la province de l’équateur n’a pas été épargnée. Les hôpitaux, les écoles, les routes, les ponts, les usines et les plantations des produits vivriers ont été ravagés pendant toutes ces années de guerre. Cette guerre d’occupation étrangère a ouvert la porte á un pillage systématique des toutes les ressources du Congo; et la province de l’Équateur, riche en réserves des bois forestiers qui constituent la deuxième plus grande forêt tropicale de la planète, est devenue la cible privilégiée des compagnies multinationales qui ont conclu des contrats juteux avec le gouvernement en place pour déboiser la forêt tropicale congolaise en détruisant son écosystème. Ce déboisement anarchique a des conséquences incommensurables sur la vie de la population congolaise, d’une part, et sur l’écosystème et l’équilibre planétaire d’autre part. Devant ce drame national et planétaire,  le Kaplan de Olching, Josef Aicher a mobilisé, au risque de sa vie, la population locale dans la province de l’équateur contre les contrats léonins qui avaient livré la forêt congolaise aux multinationales. Il s’est levé aux côtés de la population congolaise pour défendre sans réserve ce grand patrimoine national, et par là, la vie de la population congolaise qui dépend directement de son environnement. Le combat du père Josef Aicher ne s’arrête pas là, devant la misère la plus indescriptible que traverse le peuple congolais, notamment dans la province de l’Équateur, il s’est engagé á la remise sur pied des infrastructures de base dans la contrée de Bokungu –Ikela. Très proche de la population, Josef Aicher ne se considère pas comme un Mundele (un blanc), dit-il sereinement, mais comme un Congolais parmi ses frères qui l’ont adopté cordialement et avec lesquels il partage angoisses, joie et souffrances au quotidien. http://www.kolping-olching.de/cms/upload/Aicher-Kreis/Grafik/Bild_21_Straenzustand.jpg Le père Aicher n’est pas seulement un prédicateur de l’évangile á l’église, mais il est surtout un homme qui vit sa foi dans l’action pour le bien-être collectif. C’est un homme de paix, un modèle par excellence qui s’engage corps et âme, dans un Congo déchiré par les pillages des ressources et par la violence,  pour la justice et la dignité d’un peuple opprimé, sans défense et exploité outre mesure. Son œuvre est d’une richesse immense qui constitue un modèle d’humanisme qui devrait être connue des Congolais, et soutenue par des personnes engagées et responsables, vu l’âge avancé du curé de Bokungu-Ikela. Nos vives félicitations au Kaplan de Olching, Josef Aicher pour son jubilé d’or, un Allemand qui est devenu un fils du Congo et qui mérite toute notre admiration. Mama Jeanne-Marie Sindani