LA FIN DU RÉGIME D’ OCCUPATION EN 2016: UN DEVOIR SACRÉ

Soulèvement populaire en RDCongo contre “Joseph kabila”et son régime dans plusieurs villes  en RD Congo du 19 au 25 janvier 2015. Le peuple exige son départ et la fin de ce régime de terreur et illégal!

 GRAND HOMMAGE À NOS JEUNES MARTYRS

Je suis Gaby. Je suis Congo!                 “Kabila” DÉGAGE !

Gaby Mamba Akunga, un des Jeunes Martyrs Congolais, tué le 1901.2015 par la milice de” joseph kabila”.

Rassemblements de jeunes à Kinshasa, la police intervient et tire à balles réelles: plusieurs centaines  morts et plusieurs  blessés et plus de 1.000 personnes surtout des jeunes et Étudiants portés disparus! La lutte continue jusqu’à la victoire!

Le plus grand et sacré hommage à rendre  à nos jeunes  Martyrs qui ont versé de leur sang et donné de leurs vies pour notre liberté lors du début de la Révolution Populaire en RD Congo en janvier 2015, au cours de 3 glorieuses mobilisations populaires en RD Congo du 19 au 23 janvier 2015 et à tous nos Martyrs et victimes des guerres, et de toutes sortes d’atrocités commises en RD Congo sous ce régime d’occupation meurtrière, est de mettre fin à ce régime pour sauver le peuple et toute la nation congolaise maintenant. C’est un devoir sacré de chaque Congolaise et de chaque Congolais en cette année 2016 !
Tandis que mouraient ou qu’étaient blessés des jeunes congolaises, écoliers et étudiants sans défense sous les balles de milices privées de celui que l’on a surnommé “Joseph kabila” ; des chars de combats ont été encore une fois de plus déployés dans les rues de Kinshasa et celles de Goma, Bukavu, Mbuji-May, Mbandaka, Beni, Butembo et autres villes, comme en 2006 et en 2011, contre la population non-armée qui manifestaient pacifiquement contre ” kabila” en exigeant son départ pour violation de la constitution.

Les partisans de l’opposition marchent sur une des avenues principale de Kinshasa le 1/9/2011, pour la révision du fichier électoral. Radio Okapi/ Ph. John BompengoBukavu: soulèvement populaire contre “kabila”, Janvier 2015

A Bukavu, Goma, Mbuji-Mayi, Kinshasa, Beni, Butembo, Lubumbashi, Mbandaka,… et partout en RDC, le peuple scande d’ une même voix:“Kabila dégage!!!! kabila le pire Ebola en RDC, le peuple souffre à cause de Kabila, pas de prolongement de mandat, pas de changement de la constitution ni de la loi électorale!!”

Les radios et TV privées et communautaires ont été et sont toujours fermées, l’accès au système Internet, SMS et aux réseaux sociaux a été interrompu voire supprimé. Il y a des assassinats systématiques, des enlèvements et des arrestations des jeunes, des leaders de l’Opposition et de la Société Civile, des militants et des étudiants chaque nuit par des policiers et la garde rapprochée de “kabila”. Les corps des victimes sont portés disparus et jetés dans le fleuve.

Un tournant historique inscrit dans la destinée du peuple Congolais
Le comportement barbare de ce  régime illégitime et illégale mis en place en RDC est une pratique récurrente depuis la prise du pouvoir par “kabila”en janvier 2001 avec tout son lot de violations constitutionnelles intempestives, des crimes odieux et des massacres systématiques de la population: les carnages des soldats congolais (Pweto, Mushake, Rutshuru, Walikale, Kitona, Goma, etc.) l`empoisonnement, et les assassinats ciblés de nos vaillants Généraux au front (Mbuzamabe, Mamadaou Ndala, Bahuma Ambamba, …) ; les massacres des adeptes de Budia dia Kongo (2007) et de ceux du pasteur Mukungubila (2013), l’assassinat de Chebeya, Fidèle Bazana et Armand Tungulu, les tueries des militants de l’UDPS (2011-2012) et les emprisonnements arbitraires des journalistes, des Défenseurs de droits des Congolais, des acteurs politiques ainsi que les carnages des jeunes congolais à Kinshasa en 2011,2012 et de nombreux  adeptes du prophète Joseph Mukungubila massacrés le 30 décembre 2013 dont certains sont enterrés vivants dans plusieurs fosses communes, sans oublier les attentats ratés contre le Dr. Denis Mukwege en octobre 2012, les massaces systématiques de la population congolaise à Beni, à Kinshasa, au Katanga et dans tout le pays et l’achernement qui s’en  suit au quotidien.

Ainsi, après tant d’années de souffrance, d’humiliation et de torture, cette fois-ci les tueries et disparitions forcées de cette semaine du 19 janvier 2015 ont quelque chose de particulier lié à notre histoire et à notre destin : ces crimes et le sang de nos jeunes martyrs marquent une rupture définitive avec ce régime de terreur et ce gouvernement barbare honni par le peuple depuis belle lurette, mais qui s`imposait par défi et par l`usage de la violence excessive que subissent les Congolaises dans les massacres, la misère infrahumaine et les tortures humiliantes par ce régime d`occupation dans leur propre pays.

Un peuple uni et déterminé à prendre son destin en main et de rétablir sa dignité sur le sol de ses Ancêtres, la terre bénie du Très Haut!

Loi boshab: bukavu la frondeuse adresse une mise en garde à ses élus

Bukavu: Lapopulation en colère exige le départ de “kabila” et met en garde les deputés corrompus et irresponsables, le 19 janvier 2015
C’est pourquoi Nous, peuple Congolais uni comme un seul Homme, exigeons la fin de ce régime de terreur et le départ de « kabila » et de tout son gouvernement. C`est l`unique option. Et ceci permettra, entre autres, la refondation de l’état de droits et de l’état social en RD Congo ainsi que la libération immédiate de tous les prisonniers politiques: DIOMI NDONGALA, Jean Bertrand EWANGA, Jean-Claude MUYAMBO, Vano KIBOKO, de Messieurs KABATSHI, Mike MUKEBAYI, Cyrille MOPAPA, Ernest KIAVIRO, Prof Michael MBONEKUBE, Willy MISHIKI, Ely KAPEND, Dr. KANKU, Gustave BAGAYAMUKWE ainsi que Christopher NGOYI, activiste et Défenseur des droits des Congolais, enlevé, le 21 janvier et tant d`autres inombrables Congolais détenus par les Services de Sécurité de « kabila » en violation flagrante des lois en vigueur, notamment de l’article 19 de la Constitution congolaise.

La Diaspora Congolaise très mobilisée partout à travers le monde exige la fin du régime de “kabila”

 Marche de la Diaspora Congolaise à Bruxelles contre ” kabila”, 31.01.2015 Photo Cheik Fita News

Différentes banderoles qu’avaient les manifestants étaient plus qu’explicites : » Kabila dégage, fin du régime « kabila »,pas de troisième mandat pour « Kabila », libérez les prisonniers politiques, … »
 QUAND LA NATION EST MISE EN PÉRIL PAR SES GOUVERNANTS, LE PEUPLE DOIT AGIR! LA FIN DE L’ ÈRE DE L’ ESCLAVAGE EST ARRIVÉE. LE RÉGIME CRUEL D’ OCCUPATION COMPTE ENFIN SES DERNIERS JOURS. AGISSEZ LES UNS POUR LES AUTRES, ŒUVREZ POUR CEUX QUI VOUS ONT PRÉCÉDÉ DANS CETTE  LUTTE NOBLE ET POUR LES GENERATIONS FUTURES, DANS L’ESPOIR FERME QU’UN SUCCESSEUR POURSUIVE SANS RELÂCHE CE QUE VOUS AVEZ ACCOMPLI  DANS LA LUTTE DE LIBERATION DU KONGO KATIOPIA, TERRE BENIE DU TRÈS HAUT.  
Mis à jour en Allemagne, ce 02.01.2016,
Maman Jeanne-Marie Sindani