APRES LA SIGNATURE DES ACCORDS SECRETS ET ILLEGAUX ENTRE « KABILA  » ET KAGAME RENDUS PUBLIQUE le 24 septembre 2015, « KABILA » ORDONNE LES FARDC DE QUITTER LEURS POSITIONS A RUTSHURU POUR L’ INFILTRATRATION DE L’ARMEE RWANDAISE SUR LE SOL CONGOLAIS

Un jour après l’officialisation de ces  accords illégauxà Kigali, les éléments de l’armée rwandaise déjà infiltrés sur le sol congolais depuis longtemps ont lancé une attaque sur le camp militaire de Rumangabo.

Les soldats FARDC après avoir délogé le M23 du camp de Rumangabo

Après cette attaque qui a causé plusieurs pertes en armes et munitions, les informations qui nous parviennent du Nord- Kivu, nous révèlent encore un autre complot commandité par celui qui se fait appeler  « Joseph Kabila », de son vrai nom Hyppilite Kanambe, un ancien officier du Front Patriotique Rwandais qui , par imposture, gouverne le Congo (RDC) par défi. Ce complot consiste à ordonner tous les soldats Congolais occupant des positions dans le territoire de Rutshuru de les deserter et de regagner la ville Goma avec toutes leurs armes lourdes! L’ordre a été donné et il est en cours d’exécution. La population congolaise est en danger!

Selon les informations fiables de la Socièté Civile Congolaise au Nord-Kivu, depuis  dimanche  27-09-2015, les militaires FARDC ont tous quitté leurs positions dans le territoire de Rutshuru vidant complètement le camp militaire de Rumangabo pour prendre la direction de Goma. En ce moment où nous couchons ces lignes il n’y a aucun soldat FARDC sur l’axe Goma-Nyiragongo – Rutshuru où plusieurs centaines de soldats rwandais armés ont franchi la frontière pour prendre des positions sur le sol congolais avec la complicité sans vergogne de l`imposteur criminel « joseph Kabila ». L’objectif est de déclencher encore une fois un grand génocide de la population congolaise et d’intensifier les pillages systématiques des richesses des Congolais.

Le Rwanda a signé des contrats miniers avec six entreprises à qui il a octroyé une dizaine de licence d’exploitation, une décision qui devrait rapporter a ce pays, qui paradoxalement ne dispose d’aucune ressource minière, 45 milliards de dollars sur les cinq années à venir.

Selon les informations publiées  sur le cite http://www.afrique7.com/articles/economie du 6 aout 2015, dans le cadre d’une campagne de privatisation, le gouvernement rwandais cherche à attirer les entreprises déjà établies au Rwanda parmi lesquels six entreprises minières (dont cinq détenues par des Rwandais et une part par un Indien).

« Les recettes minières de l’année dernière étaient estimées à environ 216 millions de dollars. Avec les six nouvelles entreprises minières les recettes pour les cinq prochaines années devront être de l’ordre de 40 à 45 millions de dollars, ce qui est considérable » annonce Evode Imena, la ministre d’Etat rwandais pour l’Exploitation minière.

Les mines contribuent pour 1,5 pour cent des 7,9 milliards de dollars du produit intérieur brut du Rwanda et est la deuxième plus grande source de revenus après le tourisme, dans un pays qui ne possède aucune ressouce minière. Tous les minerais que le Rwandais vend sont pillés systématiquement en RDC avec l’ usage d’une violence armée qui a déjà causé plus de 12 millions des victimes en RDC en toute impunité.

un nouveau plan de génocide de la popualtion congolaise et des pillages systématiques des richesses congolaises par les troupes de Paul Kagame avec la complicité manifeste de « Joseph kabila »

Les mines congolaises  les plus exploitées illicitement par le Rwanda sont le coltan, le cassitérite et le wolfram. Rwanda prévoit de piller 3.200 tonnes de ces trois minerais par an pendant cinq ans à partir de 2017.

Pour cela il faudra des efforts particuliers a indiqué la ministre rwandais qui a annoncé l’intention de Paul Kagame de promouvoir l’augmentation du volume de la production des pillages de minéraux congolais, ainsi que la diversification du type de minéraux qu’exporte frauduleusement ce pays.

En janvier 2015, Phoenix Metals Ltd, une entreprise locale, a commencé la fonte du cassitérite en étain pour la première fois, une transformation visant à augmenter les recettes du Rwanda par les exportations de minéraux pillés au Congo (RDC) avec de la valeur ajoutée.

A titre d’exemple, les soldats rwandais sont  perçus sur l’aéroport de Goma  la nuit avec des stocs des minerais volés au Congo. D’autres soldats ont poursui leur marche à l’intérieur jusqu’à Kichanga à lèst de la RDCongo. Les autres soldats RDF ont pris position dans des localités de Mushabagwe, tout près du camp militaire de Rumangabo, et à Karengera et c’est toujours dans le territoire de Rutshuru en RDCongo.

L’armée rwandaise prend progressivent les positions minières dans le Rutshuru en RDC.  Les Congolais doivent se lèver pour chasser « joseph Kabila » avant qu’un autre génocide soit enclenché par les soldats rwandais au travers d`une fausse « rébellion » de Laurent Nkundabatware ou d’ un autre terroriste tutsi rwandais.

InfoDiasporaRDC