CUS SUR L’ACTUALITÉ

Les enseignants d’une partie des écoles de la République démocratique du Congo ont commencé lundi à observer une grève sur l’appel des syndicats, après l’expiration du préavis de grève donné au gouvernement. Les enseignants réclament entre autres l’indexation de leurs salaires au regard de la perte de 50% de la valeur du franc congolais (FC) par rapport au dollar américain, l’amélioration de leurs salaires, l’uniformisation du barème salarial sur toute l’é tendue de la RDC, et le paiement des salaires d’octobre pour certaines écoles et la mécanisation de nouveaux enseignants. Selon l’accord dit de Mbudi signé en 2004 entre le gouvernement et le syndicat, les salaires mensuels dans l’administration publique devraient être compris dans une fourchette allant de 208 USD pour le huissier à 2.080 USD pour le secrétaire général.Mais jusqu’ici le gouvernement se trouve dans l’incapacité d’honorer ses engagements eu égard à la modicité du budget de l’Etat. Samedi dernier, le secrétaire général du Syndicat national des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT), Jean Bosco Puna, a déclaré à l’issue de l’assemblée générale des enseignants, tenue à Kinshasa, que la grève avait pour but de « contraindre le gouvernement à répondre aux revendications des enseignants », ajoutant que les enseignants ne peuvent plus continuer à travailler dans les conditions actuelles. Source: xinhua (Le Quotidien du Peuple 08/12/2009) © Copyright Le Quotidien du Peuple