Cliquez sur ce lien s.v.phttp://www.congotribune.com/2010/01/09/an-open-letter-to-his-excellency-barak-obama-president-of-the-united-states-of-america/#more-280 AN OPEN LETTER TO HIS EXCELLENCY BARAK OBAMA, PRESIDENT OF THE UNITED STATES OF AMERICA,
LES CHEFS COUTUMIERS DISENT NON Á L’AFRICOM
En fouillant activement dans le passé du Congo nous découvrons une PROPHETIE faite le 10 septembre 1921 par Celui que beaucoup appellent le « véritable Père des Indépendances Africaines »: le Grand Prophète Simon KIMBANGU. Les paroles prononcées par ce Grand Messager Divin, ce 10 Septembre 1921 à Mbanza-Nsanda, méritent bien, à mon sens, d’être appelées PROPHETIE, dans la mesure où elles prédisaient des événements A VENIR. Certains des événements prédits ont déjà eu lieu au « Congo » et en Afrique. D’autres sont en cours d’accomplissement, et d’autres sont encore drapées de « Mystère » dans les brumes du temps. Au moment où Le Congo et l’Afrique, en cette fin de siècle, se tient à la croisée des chemins, face à des choix cruciaux et fondamentaux, il serait dommage de prendre les mots de cette Prophétie à la légère. Cette Prophétie devrait fortement interpeller les Noirs que nous sommes et nous réveiller de notre torpeur. Elle nous demande de nous ressaisir avant qú’il ne soit TROP TARD. Car, si l’Afrique continue à se « divertir » comme elle le fait aujourd’hui dans « les « Conférences Nationales Souveraines », dans la « Démocratisation », dans la « Bonne et Mauvaise Gouvernance » et dans la prétendue « Mondialisation » ou « Globalisation », le 21ème siècle qui vient risque d’être pire qu’un ENFER pour l’Afrique, les Noirs d’Afrique et ceux de la Diaspora. Le « Développement » véritable ne s’improvise pas. Avant tout « Développement » économique, politique ou culturel, l’Afrique Noire doit se RE-APPARTENIR spirituellement. Ceci signifie qu’il est URGENT pour l’Afrique Noire de tourner DEFINITIVEMENT le dos aux « DISTRACTIONS » et aux « DIVERSIONS » inventées périodiquement par les Occidentaux pour détourner son attention des véritables enjeux de son développement. Ces « DISTRACTIONS » sont notamment: la Démocratie à l’occidentale, le droit ou devoir d’ingérence humanitaire à sens unique, le remboursement éternel de la « Dette », la prétendue « coopération internationale », la soi-disant « bonne gouvernance », la « lutte contre la CORRUPTION », alors que des nombreux Ministres occidentaux sont en prison pour abus de biens sociaux, la mascarade égoïste de la « Francophonie », du Sommet France-Afrique, de la « Lusophonie », de « ‘Anglophonie », des Eglises Catholique, Protestante, et autres BRIC-A-BRAC fondés sur la « Sainte Bible », qui nous éloignent de nos traditions culturelles, de nos valeurs historiques… Il ne faut pas passer sous silence l’une des armes et des distractions majeures à laquelle recourt sans la moindre gêne l’Occident pour opprimer les ‘Africains chez eux et partout dans le monde : LES DROITS DE L’HOMME et LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE! A ce sujet, il convient de souligner que les Blancs et l’Occident, comme l’a si bien dit Malcolm X, est le plus GRAND violateur des droits de l’homme en ce monde. L’Afrique doit se prendre autrement en cette fin de siècle, face aux nouvelles menaces et aux périls innombrables que les Occidentaux font planent sur NOUS. Il nous faut de Nouveaux Objectifs, un Nouvel Agenda politique, économique et culturel. Nous avons besoin d’une Nouvelle Vision qui nous éclaire sur la complexité des enjeux du monde actuel. Il faut que les Peuples d’Afrique et ceux de la Diaspora Noire soient dûment informés sur les nouvelles stratégies et combines diaboliques conçues par les Blancs pour EXTERMINER LA RACE NOIRE et effacer son héritage culturel de la surface du globe. Pour réaliser ceci, l’Afrique, je le répète trois fois, doit se donner, ici et maintenant de NOUVEAUX DIRIGEANTS VISIONNAIRES, capables de protéger leurs Peuples contre les attaques et complots sournois de l’Occident. Des Dirigeants Noirs qui ne participent pas AVEUGLEMENT, (comme ils le font aujourd’hui) aux « prostitutions » internationales créées à notre insu par l’Occident dans le SEUL et UNIQUE BUT DE SATISFAIRE LES BESOINS DES BLANCS dans le monde.
LES CHEFS COUTUMIERS DISENT NON Á L’AFRICOM
« Vous ne savez pas encore ce que c’est qu’une GUERRE SPIRITUELLE. Quand les Peuples Kongo commenceront à se libérer, tout pays qui osera attaquer le Congo sera englouti sous les eaux. Vous ne connaissez pas encore la puissance de Ceux qui sont envoyés par le Père Tout-Puissant. » a déclaré Simon Kimbangu. La guerre qui sévit au Congo a des fondements spirituels. Les chefs traditionnels du Congo ont enfin compris, nous l’espérons. Les Congolais se souviendront de Clinton comme les Juifs se souviennent de SETI. L’Amérique[i], sous le gouvernement Clinton a déclenché et á semé la mort et la désolation des Congolais jusqu’à une évaluation de plus de dix millions d’innocentes âmes. Cette évaluation est non exhaustive au jour où nous couchons ces lignes car ce drame est en cours. Douze ans après la semence, une autre Clinton visite le Congo et se félicite des crimes horribles commis par les extrémistes tutsis rwandais au Congo comme fruits escomptés. Pour mieux le faire, une autre Clinton, Hillary retourne sur le lieu du crime[ii] en vue de palper de ses doigts les  » œuvres  » dont ils réclameront notamment des droits d’auteurs en demandant cyniquement aux Congolais d’oublier leurs génocides et toutes les douleurs. Un autre retour en force est sans doute celui de la machine d’extermination des Congolais elle même: l’AFRICOM qui ne se contente plus d’opérer à distance mais ne rêve que de renforcer sournoisement et officiellement leurs sous traitants que sont les FPR devenus forces de défense du Rwanda, LRA, le RCD, le CNDP, les FDLN, les Mbororo, la MONUC et les FARCD mixés avec les extrémistes tutsi rwandais (Forces Armées Rwandaises Déployées au Congo).
Lorsque la Marionnette à la tête du pays fait avaler les Congolais se trouvant dans ce qu’on appelle «les institutions de l’Etat» la capitulation du pays, fort heureusement, les insultes grossières de ces retours font rougir les vrais détenteurs du pouvoir congolais: nos Chefs Coutumiers. Ceux-ci en ont jugées de débordement des limites. Prenant à témoins le Ciel et la Terre, ce qui nous procure le Soleil source de Vie et ce qui nous retiendra au dernier jour après que nous ayons perdu tous le souffle de vie; s’imprégnant de ce pouvoir légué par nos Ancêtres; Et reconnaissant en dernier ressort l’omniprésence de l’Esprit Kongo qui veille sur son peuple et sa nation, ils déclarent sans ambages ni atermoiements de nul effet les plans de Pentagone sur la RDC. Ils rejettent en bloc et sans esprit de négociation la présence de l’AFRICOM sur le sol congolais et ailleurs en Afrique.
Le Congo aux Congolais, c’est tout naturellement fait par la volonté souveraine du Créateur Nzambi Ya Mpungu, Nzakomba, Maweja, Mungu Baba. Papa Simon KIMBANGU véhiculant ce grand Esprit Congo, écrivent les Chefs coutumiers, n’a t-il pas dit lui même:  » Mais gare à ceux qui vont se servir de couteaux, de flèches, de fusils, de poisons et de la sorcellerie d’envoûtement ou de tout autre moyen de nuisance pour causer la mort et la désolation aux peuples du Kongo. Ce genre de truands: Qu’ils soient des Blancs ou des Noirs, Qu’ils soient des Bakongo perdus ou des Bangala, Qu’ils soient des Baluba ou des Swahili, ces esprits des ténèbres, je le jure au Nom de tous les Envoyés qui ont été tués au Kongo, en Afrique, en Asie, en Amérique et en Europe: que leurs Esprits maudissent ces ignobles individus! Qu’ils soient détruits et envoyés dans les Prisons Spirituelles des Cieux! »? Pour ces raisons et à cause des tous ces faits, cet avertissement veut dire que soit maudit quiconque, étrangers ou Congolais, qui se mettra en position de défendre cette présence jugée insultante et destructrice pour l’ensemble de la population dont ils ont le devoir sacré de protéger.
Le monde sait que si Clinton est ce joueur d’avant-garde dans la tragédie congolaise, les autres acteurs ont eux aussi du sang congolais sur leurs consciences, leurs épaules et leurs mains pour avoir joué, chacun de manière convergente, un rôle déterminant et très négatif. Dans cette catégorie, nous comptons des acteurs politiques, économiques, financiers, ecclésiastiques, du monde artistique. Les administrations de chacune de ces personnalités et même celles qui les ont suivi ont elles aussi des responsabilités actives. Aucune d’elles ne peut prétendre établir une coopération fructueuse avec le Congo sans avoir résolu au préalable l’équation de la justice réparatrice des dégâts causés au Congo et aux Congolais. Tous ces gouvernements qui ont participé à la tragédie congolaise et de l’invasion par le Pentagone via la sous traitance des extrémistes Rwandais, justement pour ne pas manquer au partage du gâteau ne sont pas épargnés. La France et la Belgique en sont des cas atypiques. Ceci dit, il leurs revient de choisir et de définir courageusement l’orientation de la future coopération avec Le Congo de Mfumu Kimbangu sur des bases saines et justes. Quant à nous, nous faisons bien la part des choses entre les gouvernements et les personnalités, car en effet de par le monde il existe bien en Amérique de Clinton qu’en Angleterre de Tony Blair des gens épris de paix et de justice qui trouvent scandaleux l’acharnement de ces pays à anéantir et à effacer nos populations. Ils luttent à leur risque péril pour notre survie, nous en sommes reconnaissants. Sur ceux-ci nous demandons les bénédictions de nos ancêtres les abonder. Le Congolais ou la Congolaise comme tout autre humain se devrait désormais choisir son camp, pour ou contre la Patrie?
Lorsque nous disions que ca pourrait chauffer en l’an 2010[iii], les mots ont toute Leur signification au regard de la pétition des nos Chefs Coutumiers en l’endroit du gouvernement américain contre la présence de l’AFRICOM au Congo. Lorsqu’en outre, dans son édition 4873 du jeudi 31 décembre 2009 Le Potentiel titre « 2010 Année de grands enjeux et défis » nous osons comprendre que ce journal pensait déjà aux grandes « compromissions de l’Etat » en cette année. Il est fort possible que l’état congolais et son protecteur AFRICOM eurent vent de cette pétition pour qu’ils s’exécutent chacun à sa manière. Tenez, l’AFRICOM fut le premier à s’excuser hypocritement et publiquement qu’il ne vient pas installer ses bases militaires mais venait plutôt pour une formation des cadres. Cependant il est hors de question pour lui de condamner ou de repousser l’agression de Rwanda dont il a supporté et encadré. Le gouverneur national à Kinshasa suivra ensuite pour intimider les Chefs Coutumiers en insinuant l’élimination de l’institution qui les régit s’ils ne parlaient pas le même langage que lui: celui d’accueillir l’AFRICOM en premier lieu et celui de lui accorder le mandat [iv] éternel voulu. En quoi une révision de la constitution est-elle urgente pour convoquer une assemblée extraordinaire du parlement à comparer avec l’intrusion d’une armée étrangère (au plus fort d’un pays en conflit) en l’occurrence le FPR sur notre territoire? Comment ne pas assimiler cette présence comme ayant une triple motivation: distraire la population de Kisangani en particulier et les Congolais en général; empêcher l’expansion de la lutte amorcée à la province d’Equateur qui pourrait être celle de la libération et protéger la guerre économique de l’Est de la République?
Qu’à cela ne tienne, nous ne voyons pas les Chefs coutumiers faire une compromission devant un droit de vie ou de mort dont ils ne sont pas exemptés, après un serment solennel de pareil ampleur et qui de surcroit ont le support inconditionnel de toute la population. C’est donc un pari manqué à l’avance pour Kanambe qui n’a d’autres alternatives que de maudire sa prise de pouvoir en terre étrangère ou de préparer son exil et/ou sa défense devant les cours et tribunaux. Avec au moins la détermination des nos chefs coutumiers d’en mettre fin avec les sources de nos malheurs, le Créateur aidant, que nous pourrons aspirer l’air frais de la vraie libération du Congo. Il ne reste qu’à nous, individuellement ou collectivement, de saisir cette opportunité de les soutenir et œuvrer ensemble pour sa mise en valeur très rapidement.
Qu’après la pression congolaise faite par le « petit reste », Hyppolite Kanambe Kabange fasse son aveu du plan de balkanisation de la RDC, dont il est l’acteur central et sa raison d’être au sommet de l’État. C’est impardonnable. Ca ne s’oublie pas! Au contraire nous l’encourageons à créer un désespoir et une confusion dans le camp de ses acolytes qui bientôt les pousseront à se poignarder les uns les autres et donc à déguerpir. Déjà désemparés, la présence de Mfumu KIMBANGU sur le sol de ses aïeux leurs obscurcit davantage. C’est ainsi que nous pouvons interpréter les événements que nous allons désormais vivre. Ne pas mettre cette présence au centre du schéma de notre libération est une lecture erronée des événements et donc une irresponsabilité flagrante. Les leaders et le peuple, tous, nous devrions en tenir compte !
Alain Matiki.
i] Wayne Madsen: “How America ran, and still runs, the Congo war”, http://findarticles.com/p/articles/mi_qa5391/is_200109/ai_n21477105/ Christopher Black: « The truth about Rwanda » http://www.saverwanda.org/index.php?id=74&tx_ttnews%5Btt_news%5D=1473&cHash=b9e2f8e89e Keith Harmon Snow: « BELGIAN PARATROOPERS TO CRUSH RISING CONGO REBELLION? Rwandan Defense Forces Flown into Western Congo Defeated; Kabila Regime Under Siege on Multiple Fronts » http://kimpavitapress.org/2009/12/09/belgian-paratroopers-to-crush-rising-congo-rebellion-rwandan-defense-forces-flown-into-western-congo-defeated-kabila-regime-under-siege-on-multiple-fronts/ [ii] Jean Pierre Mbelu: « L’avenir et non le passé (Hillary Clinton aux Congolais) », http://www.france-rwanda.info/article-34869987.html Fungula Fumu Ngondji : « Pourquoi dois-je croire Secrétaire Clinton? », http://fr.allafrica.com/stories/200908250513.html [iii] http://fr.dir.groups.yahoo.com/group/CongoVista/message/98555 [iv] www.updcongo.com/2009/12/rdcongo-le-non-dit-de-la-rencontre-prochaine-des-chefs-coutumiers