Pour éviter trop d’intermédiaires, et parce qu’il y a urgence, vous pouvez envoyer directement votre contribution à Mama Léa Isambiro par Western Union. Son numéro de téléphone qu’un bienfaiteur vient de lui donner est : 00 243/ 990 556 181. Vous avez été plusieurs de par le monde à condamner avec la dernière énergie la barbarie des CNDP mixés auxFardc à l’encontre du bébé Trésor Kitambala, deux mois d’âge, arraché de bras de sa mère et jeté la face contre terre sur le pavement de la maison. Demande d’aide en faveur du bébé victime de la barbarie des milices rwandaises du CNDP à Furu.

Bébé Trésor Kitambala sur son lit d’Hôpital à Butembo

Plusieurs d’entre vous demandent la démission immédiate du Maire de ville Hubert Syahetera qui avait ordonné cette attaque de la Cellule Furu et qui jusque-là n’a pris aucune action pour condamner cet acte ignoble sur un bébé innocent de deux mois dont la santé reste toujours préoccupante, avec des rechutes continuelles vu l’ampleur des dégâts causés par l’acte barbare des éléments rwandais du CNDP incorporés au sein des FARDC. C’est pourquoi, le médecin voudrait que le bébé aille se faire examiner et soigner dans un hôpital pédiatrique bien équipé que malheureusement on n’a pas à Butembo. Le lieu le plus proche indiqué pour ces soins appropriés est Bwera (Ouganda), Kampala (Ouganda), Nairobi(Kenya), etc. La maman du bébé Trésor qui s’appelle LEA ISAMBIRO avait accouchée par césarienne deux mois auparavant. Au moment de l’attaque à son domicile, elle était battue par la crosse du fusil sur son bas ventre avant que les plaies de la césarienne ne soient guéries complètement. Les médecins demandent qu’elle soit réopérée pour la deuxième fois à cause des douleurs aigües dont elle se plaint. Entretemps, Le papa du Bébé Trésor Kitambala et mari de Maman Léa Isambiro, en l’occurrence le Chef de la cellule Furu, s’il avait été présent lors de l’attaque, il serait mort. La violence contre son bébé et son épouse est là comme preuve. Etant en clandestinité pour se protéger contre les exactions d’une milice génocidaire et d’une police impitoyables, bébé Trésor et Maman Léa sont prives de l’affection d’un papa et d’un mari pendant leur calvaire à l’hôpital. C’est pourquoi Mama Léa a contacté la rédaction de Beni-Lubero Online pour lancer cet appel d’aide financière à toute personne de bonne volonté pour leurs soins appropriés dans un hôpital approprié. Pour l’instant dit-elle, c’est la santé qui compte. Elle relègue au second plan, sa maison qui a été détruite et pillée de fond en comble par les militaires. Toute contribution pour sauver ces deux vies humaines victimes de l’indiscipline et de la barbarie qui caractérisent les soi-disant forces de l’ordre déployés au Nord-Kivu, est la bienvenue ! Rappelez-vous qu’elle avait tout perdu lors de l’attaque de son domicile dans la nuit du 26 au 27 Août dernier. Que l’éternel bénisse le travail de vos mains pour que vous puissiez sauver la vie des victimes! © Beni-Lubero Online – Réaction d’Oscar Masimengo (Canada) Chers frères, Un grand merci pour Benilubero de nous tenir informé. Je vis présentement au Canada mais grâce au site web je suis en Afrique n’importe quand et mes yeux sont braqués sur le Nord –Kivu spécialement à Furu. On suit tout ce qui se passe à la loupe. Ces actes risquent de révolter le monde si la situation n’est pas récupérée en temps par des autorités compétentes. Avant de devenir ce que je suis, je remercie le Seigneur de m’avoir donné une mère. Frère, Aujourd’hui, que vous soyez fonctionnaire de l’état, que vous soyez pauvre ou riche, au Congo, au Rwanda, en Ouganda au Canada et partout au monde .La toute première chose que nous devons savoir avant de poser des actes humiliants contre les mamans et les bébés, est de nous souvenir que nous étions aussi des bébés entre les mains d nos mamans et n’oublions Jamais que ces mamans de Furu ne sont pas différentes de nos propres mères. Essayons de nous mettre à leur place et réfléchir sur ces actes. Frères et sœurs du monde entier, c’est grâce aux sacrifices de vos mères que vous devenez ce que vous êtes présentement. Aujourd’hui pour votre information, ces mêmes mamans sont violées à Furu. (RDC Congo au Nord-Kivu dans la ville de Butembo) Frères et sœurs du monde entier, le bébé de 2mois a été battu à mort selon Benilubero. Les auteurs de ces actes circulent librement et continuent à semer la terreur… Que faire pour soutenir nos frères et sœurs de Butembo (Furu) dans des situations difficiles. Rappelons encore une fois que Furu a toujours servi d’un exemple meilleur dans la sécurisation de sa population contre la barbarie des rwandais toute tendance confondue et a toujours prouvé que le Nord-Kivu a besoin d’union, de sacrifices pour dénoncer et arrêter la balkanisation et surtout   le génocide caché au Congo. OSCAR Masimengo (Canada) Email: oscarma1968@yahoo.fr